Catégories
Récents
AccueilActus des sportifsSport et tabac : la cigarette électronique est-elle assez encadré ?

Sport et tabac : la cigarette électronique est-elle assez encadré ?

hotchickens

Sport et tabac : la cigarette électronique est-elle assez encadré ?

Lancée sur le marché en 2000 par les Chinois, la cigarette électronique a fait du chemin depuis. Elle est aujourd’hui considérée comme un dispositif en vogue qui permettrait, en plus, de réussir son sevrage tabagique. Selon les études menées, elle est beaucoup plus saine que la cigarette traditionnelle, mais a-t-on assez de recul pour affirmer une telle chose ? Doit-on alors se méfier de ce dispositif ou peut-on vraiment vapoter sans aucun risques ? Est-elle assez encadrée pour que les vapoteurs puissent continuer sur leur lancée ?

La cigarette électronique en quelques mots

Elle est dotée de cinq éléments de base à savoir :

  • La batterie ou les accus pour lancer le système
  • La résistance qui va être chauffée pour réchauffer à son tour l’e-liquide
  • Le réservoir qui contient l’e-liquide
  • L’e-liquide qui va être réchauffé pour se transformer en vapeur
  • Le drip tip ou embout buccal, le point par lequel va sortir la vapeur pour remplacer la fumée de la cigarette

Même si vous consultez un comparatif de cigarette électronique, ces éléments seront les mêmes, même s’il en existe diverses versions ou modèles.

Pas de combustion, pas de maladies graves

Pour actionner tout ce système ingénieux, le vapoteur a, à sa disposition, des boutons ON/OFF. Il lui suffira de cliquer dessus pour que l’e-cigarette se mette à chauffer afin de produire de la vapeur. Ici, aucune forme de combustion n’est nécessaire d’où le côté plus sain du dispositif.

Rappelons que dans le tabagisme, la combustion est le point de départ de tout ce qui est néfaste étant donné qu’elle va favoriser la production de goudron, de particules fines et de monoxyde de carbone. Ce sont pourtant ces derniers qui sont à l’origine des différentes maladies liées au tabac.

En ce qui concerne la nicotine, sachez qu’elle n’est reliée qu’à l’état de dépendance des fumeurs et non des maladies. De ce fait, même si certains vapoteurs utilisent des e-liquides qui en contiennent, le seul risque auquel ils sont exposés c’est une forme de dépendance légère.

On parle de dépendance légère, car contrairement aux cigarettes classiques, l’absorption de la nicotine par l’organisme est beaucoup plus lente étant donné l’absence de combustion. Ainsi, même si vous utilisez des e-liquides nicotinés, cette substance met plus de temps à se propager dans l’organisme et le vapoteur met alors plus de temps pour y être exposé. Attention toutefois de bien contrôler le taux de nicotine dans vos liquides et de ne pas trop en abuser pour éviter une dépendance assez forte.

Découvrez quelle cigarette électronique choisir ?

Assez d’encadrement ou pas ?

Jusqu’à nos jours, les avis sur le côté sain de la cigarette électronique divergent toujours et pour cause : le manque de recul.

En effet, elle est certes en vogue et elle attire certes de plus en plus de vapoteurs, mais la cigarette électronique reste quand même assez méconnue. Les seules choses dont on peut être sûr aujourd’hui c’est que :

  • Elle est plus saine que la clope traditionnelle, mais jusqu’à quel point réellement ?
  • Elle ne nécessite pas de combustion et ne produit donc pas des substances néfastes
  • Elle est une aide réelle dans le sevrage tabagique sans pour autant être un substitut nicotinique. On parle plutôt d’alternative au tabac étant donné que les e-liquides ne contiennent pas systématiquement de nicotine

Mais c’est à peu près tout. Ce que les consommateurs attendent pourtant c’est de savoir quels sont ses effets sur la santé et si elle reste quand même nocive, d’une certaine manière. C’est pour cela que certains professionnels de la santé recommandent encore la prudence, car en tant que nouveau dispositif, les études réalisées dessus n’ont pas encore eu assez de recul pour donner des résultats fiables.

Cela explique aussi pourquoi on l’interdit dans les lieux publics, car à défaut d’informations vérifiées et fiables, on préfère quand même rester prudent auquel cas, elle s’avèrerait néfaste. On attend donc d’avoir de plus amples informations à son sujet, mais pour cela, il faut faire preuve de patience.

Pour l’heure, ce que les professionnels peuvent conseiller c’est de :

  • Ne pas abuser du dispositif que vous soyez ancien fumeur ou non
  • Ne pas utiliser des cigarettes électroniques non certifiées, car cela pourrait indiquer des défaillances au niveau du système
  • Ne pas utiliser des e-liquides contenant des huiles parfumées
  • Ne pas utiliser des e-liquides peu connus et surtout sans étiquettes, car on ne peut savoir ce qu’ils contiennent

Le mieux serait de s’équiper chez des enseignes reconnues et surtout de ne choisir que des produits connus du grand public. Sachez que plusieurs marques proposent aujourd’hui des cigarettes électroniques, même les grandes marques de cigarettes se sont lancées sur ce marché florissant. Vous aurez donc l’embarras du choix que ce soit en termes de cigarette électronique proprement dite ou d’e-liquides qui se déclinent sous différents arômes.

Aucun commentaire

Sorry, the comment form is closed at this time.