Catégories
Récents
AccueilsportSport d’équipe ou sport individuel : Comment aider votre enfant à choisir ?

Sport d’équipe ou sport individuel : Comment aider votre enfant à choisir ?

softball-1571660_1280

Sport d’équipe ou sport individuel : Comment aider votre enfant à choisir ?

Il n’y a aucun doute sur les bienfaits pour la santé d’inscrire votre jeune enfant à un sport.Des études montrent que les enfants physiquement actifs bénéficient de meilleurs résultats à l’école, sont moins susceptibles de devenir obèses, sont plus susceptibles d’aller à l’université et voient souvent leur potentiel de revenu augmenter à l’âge adulte.

Le « Aspen Institute Sports & Society Program » n’est qu’un des nombreux organismes qui non seulement surveille les bienfaits de l’activité physique régulière dès le plus jeune âge, mais qui aide aussi à promouvoir des communautés saines grâce au sport. Ildéclareque « l’activité physique en général est associée à une amélioration du rendement scolaire. De plus, une telle activité peut affecter les attitudes et le comportement scolaire, y compris une concentration, une attention et un comportement en classe améliorés. »

Dans la plupart des écoles privées, les élèves sont tenus de choisir et de participer à un sport chaque saison, et de nombreux programmes offrent un large éventail d’options, y compris les sports d’équipe et les sports individuels.Mais comment choisir ? Quelle est la meilleure option pour la personnalité, les intérêts et les compétences de votre enfant ? Voici quelques éléments à considérer si vous essayez d’inscrire votre enfant au sport pour cette année scolaire.

Apprendre à devenirleader

Les sports d’équipe offrent aux joueurs l’occasion d’apprendre des entraîneurs et de leurs coéquipiers.Au fur et à mesure que les enfants grandissent et mûrissent, ils finissent par être prêts à assumer eux-mêmes des rôles de leadership.Il n’y a généralement pas de capitaine dans les sports individuels, mais dans les sports d’équipe, il y a un certain nombre de possibilités de leadership.Les capitaines d’équipe sont, bien sûr, considérés comme des leaders parmi leurs pairs, et même si un athlète ne détient pas un titre spécifique, de nombreux joueurs deviennent des « héros méconnus ».Ils donnent l’exemple, travaillent pour être les premiers sur le terrain et s’occupent de tout comportement de leurs coéquipiers qui pourrait nuire à la réussite globale de l’équipe.C’est un défi de taille pour les jeunes athlètes, mais les possibilités d’évolution sont importantes.

Exemples de sports d’équipe : le football, le hockey, le baseball, le basketball…

Croissance individuelle, concurrence contre soi-même

Bien que les sports individuels n’offrent pas toujours aux athlètes les mêmes possibilités de formation d’équipe et de leadership au sein de la communauté, ils mettent beaucoup plus l’accent sur la croissance personnelle.Dans un sport d’équipe, un joueur individuel est capable de partager le fardeau (et les victoires), mais dans un sport individuel, l’athlète porte le poids du succès et de l’échec sur ses épaules.Cela enseigne aux jeunes athlètes l’autonomie et leur demande d’élaborer des stratégies pour apprendre rapidement de leurs erreurs et d’apporter des corrections sur-le-champ.Considérez le patineur artistique qui se tient seul sur la glace, les projecteurs brillent pendant que la foule observe ses moindres mouvements.On s’attend à ce que le patineur exécute une routine sans faille pour gagner, et il n’y a personne derrière qui se cacher, à qui passer le ballon ou avec qui partager le fardeau de la compétition.Ainsi, les sports individuels sont utiles pour développer la discipline, la force mentale et un haut niveau d’appropriation.

Exemples de sports individuels : le vélo, le ski, le squash, le tennis, le golf…

Aucun commentaire

Sorry, the comment form is closed at this time.