Catégories
Récents
AccueilsportQuelles activités pour les seniors ?

Quelles activités pour les seniors ?

yoga

Quelles activités pour les seniors ?

Accompagner une personne âgée demande de redoubler d’ingéniosité, surtout si elle souffre de maladies neurodégénératives, comme celle d’Alzheimer, ou qu’elle manque d’autonomie. Toutefois il est toujours possible de pratiquer des loisirs ensemble. D’ailleurs, en EHPAD ou en maisons de retraite spécialisées, c’est ce qui est communément pratiqué. Entre passe-temps, stimulation cognitive et activité physique que faut-il faire pour joindre l’utile à l’agréable ?

Les activités manuelles

Passé un certain âge la dextérité se perd. Pratiquer une activité manuelle permet de renouer avec celle-ci en s’amusant. Bien sûr, à chacun d’aborder le problème à sa manière, selon ses capacités et ses souffrances. Il ne sert à rien de chercher à faire de l’ébénisterie ou de la ferronnerie si l’on n’en est plus capable, cela pourrait être dangereux et contreproductif. En effet lors de la pratique de telles activités il est important de respecter deux règles : sécurité et amusement. De plus, il est nécessaire de réussir à créer. Cela boostera l’ego et permet de reprendre confiance en soi plus facilement.

Enfin, les activités manuelles offrent la possibilité de s’exprimer autrement et même de communiquer par la biais d’une œuvre. C’est ce que l’art fait, il permet d’exprimer sa propre vision du monde, sa « subjectivité » et de la partager.

Prenant en compte tout ceci, quelle activité pratiquer ?

Les EHPAD proposent régulièrement des activités manuelles. Parmi elles on retrouve du dessin, de la couture, de la broderie ou même de la poterie. Chacune permet de créer en réfléchissant à des choix artistiques. Cela stimule à la fois l’esprit créatif et les fonctions cognitives. Le choix des couleurs, des formes ou la technique utilisée sont autant de paramètres essentiels.

Il est aussi possible de pratiquer des activités qui demandent plus d’investissements mais aussi une surveillance accrue. La cuisine ou la mécanique en sont deux exemples. Impliquer une personne âgée qui n’est plus autonome dans une telle activité a de nombreux avantages si les règles de sécurités sont respectées et qu’elle se sent importante dans le processus. Il est évident que cela lui apporte des bénéfices tant bien sur la mise en place d’un projet, qui demande de planifier et de bien respecter le protocole, que sur la dextérité que cela entraine.

Les activités cérébrales

La vieillesse peut nuire au bon fonctionnement du cerveau. C’est ce que l’on appelle aujourd’hui les maladies neurodégénératives. Alzheimer par exemple modifie négativement la mémoire et l’humeur des malades. Si entretenir son cerveau et son esprit au cours de sa vie réduit ou retarde les symptômes il est aussi possible de pratiquer des activités qui ont le même effet même après que les premiers signes soient apparus. Les jeux de sociétés, les ateliers d’écriture, de lecture ou les sorties culturelles permettent réellement de repousser les risques. Ces activités entretiennent la mémoire et préservent donc les capacités cognitives.

Pratiquées en groupe, elles peuvent aussi permettre la resocialisation des malades qui se déconnectent généralement petit à petit du « monde réel ».

Les activités sportives

Le sport a des bienfaits indéniables à tout âge. Indissociables de la santé mentale, les activités physiques aident les personnes âgées à rester autonomes le plus longtemps possible et à se tenir en forme. Elles permettent aussi de travailler les réflexes, la dextérité, l’équilibre et la coordination. Enfin, les sports se pratiquent généralement en groupe et là encore aident à garder un contact social très important.

Aucun commentaire

Sorry, the comment form is closed at this time.