Catégories
Récents
AccueilsportQuel sport est adapté à votre corps

Quel sport est adapté à votre corps

quel-sport-pour-son corps

Quel sport est adapté à votre corps

Vous voulez pratiquer une activité physique pour vous amuser, entretenir votre corps et vous sentir mieux mais vous ne savez laquelle choisir ? Cet article sera l’occasion de vous présenter trois types d’activités physiques et d’envisager leurs bienfaits et leurs inconvénients : les activités sportives classiques, le Yoga et la méthode pilate.

Les activités sportives classiques

Si vous choisissez de pratiquer une activité sportive classique, sachez qu’elles ne seront pas toutes adaptées à votre corps. Par exemple, le running que l’on appelait jadis le jogging est déconseillé aux personnes qui ont de l’arthrose car ce sport fragilise les articulations. Il est préférable d’opter pour une marche non rapide, contrairement à ce que beaucoup pensent aujourd’hui. Si vous avez des douleurs au dos, là encore mieux vaut éviter le running qui tasse les vertèbres et se tourner vers la natation qui est l’un des sports les plus respectueux du dos et du corps en général. L’intérêt des activités sportives est de transpirer, d’éliminer les toxines, mais aussi de décompresser en évacuant le stress et en dépensant de l’énergie. Attention toutefois à pratiquer en plus une activité qui vous permette de récupérer l’énergie que vous avez « consommé » comme par exemple le Yoga que nous aborderons dans le chapitre suivant. Si vous voulez développer vos réflexes et vous amuser en groupe, n’hésitez pas à tester les sports collectifs comme le foot, le handball, le volley, le badminton, le basket… Plus de détails sur Le blog des femmes spécialisé dans le fitness .

Le yoga

Le yoga est bien plus qu’un sport puisqu’il consiste à réunir le corps et le mental en portant votre attention sur le souffle. A la différence des activités sportives classiques, le yoga va préférer la qualité des mouvements plutôt que la quantité. Alors même que le sport en général revient à faire le plus d’efforts possibles dans un temps donné pour développer les capacités du corps, le yoga propose au contraire des postures dans lesquels les gestes suivent les mouvements respiratoires naturels, si bien que les mouvements sont lents et pleins. Tandis que les cours de yoga d’aujourd’hui ressemblent davantage à une gymnastique effrénée, la tradition indienne nous invite à nous concentrer sur nos inspirations et nos expirations qui s’allongent d’elles-mêmes sans effort et sur nos apnées à vide et à pleins qui apparaissent naturellement après une dizaine de minutes de méditation. Certains centres de yoga ou professeurs se désignent par certaines disciplines comme Hatha Yoga (postures) ou Raja Yoga (Méditation), comme s’ils n’admettaient qu’un certain aspect du yoga. En réalité, le yoga est constitué de tous ces aspects. Selon la tradition, aucune activité de yoga ne devrait être appréhendée sans l’une de ces composantes. En somme, le yoga ancestral implique à la fois la méditation, la relaxation et les postures.

La méthode pilate

Comme le Yoga, la méthode pilate ne nécessite pas d’accessoires particuliers pour être pratiqué, même si certains objets comme le ballon, l’élastique, le cercle et le boudin en mousse peuvent être utiles dans certaines positions. Voici d’autres similitudes : le pilate est une activité lente et douce qui exige une concentration sur le souffle et implique une phase de relaxation en fin de séance, des mouvements fluides, précis et maîtrisés. Petite divergence : une attention doit être portée sur le centre du corps, entre le pubis et les côtes, ce que l’on appelle dans la méthode pilate la centrale d’énergie. Cette zone doit être sollicitée dans chaque mouvement. Deuxième différence : tandis que le yoga place la respiration abdominale, au niveau du ventre (plexus solaire), la méthode pilate nous invite à développer une respiration costale (thoracique).

Aucun commentaire

Sorry, the comment form is closed at this time.