Catégories
Récents
AccueilsportL’athlète et la foi : acteur de performance

L’athlète et la foi : acteur de performance

15214624928db41aecd98fcfdda2d01e9af159210c

L’athlète et la foi : acteur de performance

Selon la déclaration de Vladimir Nikolaevich Platonov (scientifique soviétique et ukrainien dans le domaine des sciences du sport) « la performance sportive exprime les possibilités maximales d’un individu dans une discipline à un moment donné de son développement. » Un de ses confrères ajoute qu’ « elle est conditionnée par une pluralité de facteurs spécifiques. »

Ces facteurs sont bien entendu individuels et varient d’un athlète à l’autre en fonction de la discipline et de son histoire personnelle car, en effet, toute performance requiert une partie technique très importante, mais nul préparateur (et nul athlète, performer, musicien, businessman…) n’ignore à présent l’importance de la sphère psychique et psychologie : Entrainer le corps mais aussi l’esprit, s’attarder sur ce qui se passe entre les deux oreilles !

D’où le développement des formations en préparation mentale et de développement personnel ces dernières années.

Et nous ne pouvons ignorer en général que, ce que nous croyons de nous-même détermine ce que nous pouvons atteindre. A plus forte raison cette base est importance dans le sport où l’on doit atteindre des objectifs souvent inaténiables.

Il est alors important de prendre conscience de ses propres croyances, limitantes ou aidantes.

La foi dans le sport

Le monde a déjà intégré l’importance de la foi dans la sphère sportive anglo-saxon.

En effet et pour exemple, le nombre estimé de joueurs évangéliques de la National Football League frise les 40% !

Et tout comme ils portent haut leur fierté patriotique, il en est de même pour leur foi à contrario des francophones qui se cachent presque pour louer leur Dieu, quel qu’il soit !

En effet, il est presque tabou en France de vivre sa foi, alors qu’aux Etats-Unis, dans les pays latins, black, orientaux, cela fait partie intégrante de l’identité d’une personne.

Dans son livre «Bounce: The Myth of Talent and the Power of Practice», le journaliste britannique et ancien sportif de haut niveau Matthew Syed propose une section de discussion intéressante sur la manière dont la croyance religieuse peut améliorer la performance sportive, ainsi qu’un chapitre original sur la place du rituel et de la superstition dans la performance sportive.

Selon Syed, la foi par son pouvoir réduirait l’anxiété et augmenterait la confiance en soi, en soutenant les athlètes dans la gestion des situations de stress continu auxquelles ils sont soumis.

De même,  par la rigueur des prières et les rituels effectués par les athlètes, cela leur donnerait la capacité d’un sens bénéfique du contrôle, sur ce qui est, par nature, indépendant de leurs efforts. On peut également comprendre comment la foi est en mesure de donner aux sportifs de haut niveau une signification capable d’en justifier les efforts, en sauvegardant la motivation et en les aidant à surpasser les moments plus difficiles, comme les défaites et les blessures. Car, en effet, l’un des principes fondamentaux de la foi et du christianisme est de s’en remettre à Dieu à travers son fils qui fournit la force et le lâcher prise dans toute situation. A cela s’ajoute le fait de pouvoir montrer l’oeuvre du très haut à travers un exploit sportif que tout le monde pourra apprécier, telle une offrande à celui à qui on doit tout.

Et pour donner quelques exemples récents et plus anciens de sportifs croyants, voici quelques profils qui pourraient vous donner envie de creuser un peu plus le sujet :

Envie de continuer l’échange ? https://www.sarahphysiquepro.com/actualites.php

Aucun commentaire

Sorry, the comment form is closed at this time.