Catégories
Récents

Hypnose et sport

le-sport-et-le-yoga-deux-inseparables

Hypnose et sport

hypnothérapeute-Paris

Bonjour à tous, je me présente, Olivier Peyrega, j’exerce le métier d’hypnothérapeute sur Paris, si je prends la parole aujourd’hui, c’est pour vous parler d’une de mes spécialités : la préparation mentale, et plus particulièrement la préparation mentale avec l’hypnose :

L’hypnose pour le sport :

sport-1014015_640

Si la préparation mentale commence à peine à se développer en France, alors qu’elle est déjà très présente dans la préparation des sportifs aux États-Unis depuis de nombreuses années, l’hypnose arrive également à grands pas avec un grand panel d’applications possible pour le sport.

Il y a énormément de possibilités avec l’hypnose pour le sport, en voici quelques-unes :

  • Réguler le stress avant les compétitions
  • Améliorer les performances en amenant du lâcher-prise face à la performance
  • Améliorer l’apprentissage des techniques grâce à l’hypnose (visualisation)
  • Se servir de l’hypnose comme d’un “ simulateur “ pour préparer les compétitions

Vous l’aurez compris, que ce soit pour des sportifs amateurs ou professionnels, il y a de grands bénéfices à tirer de l’hypnose, mais également de l’auto-hypnose pour les sportifs.

Si vous souhaitez plus d’informations, vous pouvez consulter également mon site : Peyrega hypnose paris

L’auto hypnose du sportif :

runners-635906_1280

L’auto-hypnose est un conditionnement et un type de préparation idéal pour un sportif, elle sert à se recueillir et à pouvoir accéder à de nombreuses ressources.

J’aborde le sujet plus en profondeur dans une rubrique de mon site : Hypnose et sport

Certains sportifs ont la capacité de rentrer en hypnose, que ce soit avant ou pendant la performance.

Il y a un état nommé “ flow “ ou “ zone mentale “ qui représente en quelque sorte un état de grâce pour le sportif, un état ou tout passe, il est tout à fait possible avec l’hypnose et l’auto hypnose d’apprendre à identifier cet état, puis l’ancrer pour pouvoir le réenclencher lors d’une compétition par exemple.

Un exemple d’utilisation de ‘hypnose par un sportif :

swimming-78112_1280

J’ai eu l’occasion de suivre l’année dernière un jeune espoir du judo français, démoralisé par des années de stress qui survenait avant la compétition, ce stress l’empêchait de pouvoir exprimer pleinement son judo, elle passait son combat à cogiter et ces résultats ne reflétaient pas du tout son vrai niveau.

Lorsque j’ai rencontré Benjamin son entraîneur, il m’a expliqué son problème et nous avons décidé d’entamer un suivi avec l’hypnose, nous étions à ce moment en août 2016 pendant la trêve estivale, l’entrainement et les compétitions reprenaient début septembre, moins d’un an après.

Kerry, la judokate, s’est avéré être un excellent sujet en hypnose, ce qui a très certainement facilité le travail, dès la première séance, les résultats se sont fait sentir, elle a dès le weekend suivant pu libérer son judo et a commencé à enchaîner les victoires en compétition.

Je lui ai également très rapidement enseigné l’auto-hypnose afin qu’elle puisse faire ses séances elle-même, nous avons cela dit fait une transition avec des audio d’auto-hypnose que je lui enregistrais les premiers temps.

L’hypnose est très vite devenue une technique à part entière dans sa préparation, au même titre qu’un échauffement musculaire pré-compétition.

Les victoires se sont enchaînées jusqu’à ce qu’elle remporte le prestigieux tournoi de Paris, ce qui l’amena jusqu’à l’équipe de France junior.

Elle continue cette année ses très bons résultats et nous continuons à enrichir sa préparation avec des séances mensuelles.

Cet exemple représente pour moi à merveille tous les bénéfices que l’on peut tirer de l’hypnose dans la pratique du sport et pour la préparation mentale du sportif.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à aller faire un tour sur mon site, vous pouvez également me contacter, je me ferais un plaisir de répondre à vos questions !

Merci de m’avoir lu

                                                                                                                                              Olivier Peyrega

Aucun commentaire

Sorry, the comment form is closed at this time.