Catégories
Récents
AccueilFootballFootball pour les nuls : les règles du jeu

Football pour les nuls : les règles du jeu

Capture

Football pour les nuls : les règles du jeu

Les règles du football, appelées aussi Lois du jeu, ont été créées par l’International Football Association Board (IFAB), laquelle est composée de représentants de la F.I.F.A et des quatre fédérations du Royaume-Uni. L’organisme est ainsi chargé de veiller à leur application et de décider de leur évolution. En dépit du succès du ballon rond, nombreux sont ceux qui en méconnaissent les grands principes. Voici donc quelques règles de base de football pour les nuls !

Une équipe au complet !

Le football se pratique sur un terrain rectangulaire, en gazon naturel ou synthétique, de 90 à 120 mètres de long (lignes de touche) et de 45 à 90 mètres de large (lignes de but). Les buts sont entourés par une surface de réparation.

Sur ce terrain, deux équipes s’affrontent autour d’un ballon rond avec pour objectif de l’envoyer dans les buts de l’équipe opposée. Pour gagner le match, une équipe doit marquer plus de buts que l’équipe adverse. A l’exception du gardien de but dans la surface de réparation, le ballon ne peut être touché ni avec les mains ni avec les bras.

Une équipe de football (ES Manival) est constituée de dix joueurs de champ, d’un gardien de but et de 3 remplaçants. Les joueurs répartis le long de la surface de réparation sont qualifiés de défenseurs (ou arrières latéraux et centraux). Leur rôle est de gêner la progression de l’adversaire pour protéger le gardien de but de leurs attaques. Au centre se situent les milieux de terrain. Polyvalents, ils sont tour à tour « défensifs » ou « offensifs » selon le jeu de l’équipe. Ainsi, ils interceptent les balles adverses pour faciliter le jeu des défenseurs et distribuent les ballons aux attaquants. Ces attaquants (avant-centre et ailiers sur les côtés) ont pour mission de marquer les buts. Le nombre de joueurs affectés à chaque catégorie dépend des schémas tactiques de l’équipe.

Jouez le match !

Une rencontre se joue en 90 minutes, soit 2 périodes de 45 minutes séparées par une pause de 5 à 15 minutes. Chaque arrêt de jeu prolonge la période d’un temps additionnel. Le match est disputé sous la surveillance d’un arbitre et de plusieurs arbitres assistants.

Le coup d’envoi est donné à chaque début de période et après chaque but, lorsque le ballon placé sur le rond central est frappé par un attaquant.

En franchissant les limites du terrain, le ballon ne peut plus être joué ; il est mis en touche. Lorsque sa sortie a lieu sur la ligne de but du fait d’un défenseur, il s’agit d’un corner ; il est remis en jeu depuis l’extrémité de la ligne de but
Un joueur est en position de hors-jeu lorsque qu’il se situe plus près de la ligne de but adverse que le ballon et que l’avant-dernier adversaire (ES Manival). S’il entre dans le jeu au moment où l’un de ses coéquipiers touche le ballon, le hors-jeu devient sanctionnable.

A l’issue de la rencontre, le match peut être déclaré nul (égalité de buts). Si le règlement de la compétition l’exige, le match se poursuit par des prolongations suivies, si nécessaire, de tirs au but. La règle du « but en or » peut aussi permettre à la première équipe qui marque lors des prolongations de gagner le match.

Les cartons jaunes et cartons rouges du football pour les nuls !

Les manquements aux règles et les comportements anti-jeu sont sanctionnés par l’attribution de cartons jaunes (avertissements) ou rouges (expulsions sans remplacement) selon la gravité de la faute. Ils mènent aux coups francs qui sont tirés de l’endroit où a lieu la faute.

Le coup franc est indirect si une passe est obligatoire avant le tir au but, il est direct si la passe n’est pas nécessaire. Enfin, le coup franc direct devient penalty lorsque la faute a été commise dans sa propre surface de réparation. Le ballon est alors tiré du point de coup de pied de réparation.

 

Aucun commentaire

Sorry, the comment form is closed at this time.