Catégories
Récents
AccueilExtrêmesComment porter un katana ?

Comment porter un katana ?

Katana Port 3

Comment porter un katana ?

Peut-être était-ce par fanatisme pour certains animes et mangas, pour ressembler à vos personnages préférés, ou peut-être par admiration pour le travail d’orfèvre des artisans japonais. Peut-être souhaitiez-vous posséder une référence directe à l’histoire du Japon, ou peut-être même que vous souhaitez participer à des reconstitutions historiques. Toujours est-il que vous aimeriez porter ce katana comme un vrai guerrier japonais, ninja ou samouraï, et là, c’est l’horreur : avec toutes les représentations dans la pop culture de personnages portant leurs sabres n’importe comment, vous ne savez pas quelle est la manière originelle de le porter. Pas de problème, nous sommes là pour vous aider.

Un katana, une position

Si vous voulez posséder un katana de combat, c’est peut-être bien pour le porter comme il se doit. Contrairement à l’imagerie populaire, il n’existe que peu de bonnes manières de porter le sabre. Dans le dos, il entrave plusieurs mouvements d’esquives. Rappelons qu’à l’inverse des Européens, les Japonais privilégiaient l’esquive et l’attaque efficace plutôt que la défense et la guerre d’épuisement. Pareil s’il est porté au ventre, il empêche de se baisser.

Alors, où le porter ? C’est simple : à gauche, au niveau de la taille. Il n’existe pas de positions pour droitier et gaucher, le sabre se porte à gauche, et sans fourreau. Nous ne sommes pas en Europe, où l’épée est surtout un symbole de force et de justice. Au Japon, il faut porter une ceinture faite de corde qui fait deux tours, et entre ces deux passages de la corde, l’épée est placée. Grâce à cette position, et si la ceinture est bien ajustée, notre épée tient en place, prête à être dégainée.

D’autres sabres, d’autres manières de porter le sabre

Attention à ne pas confondre avec d’autres armes : nous parlons ici du katana, qui est une arme de combat au corps à corps. D’autres armes, comme le no-dachi, sont portées exclusivement dans le dos. Il s’agit cependant d’un sabre beaucoup plus long, utilisé à cheval contre des troupes terrestres. Il est porté en complément d’une arme de corps à corps, au cas où l’attaquant serait amené à terre et devrait faire face à des opposants qu’il ne pourrait piétiner avec son cheval.

Katana Port 2

Aussi, le katana n’est pas constamment porté pour être utilisé à tout moment, le but n’est pas toujours de se battre. C’est pourquoi lors des voyages, le katana n’est pas porté à la ceinture, mais accroché au paquetage. Ce n’est pas tant parce que ce sera plus pratique pour marcher, que pour ne pas marquer des intentions hostiles auprès d’autres voyageurs et dans les villages traversés. Garder son sabre prêt à l’utilisation pouvait signifier l’intention d’agresser quelqu’un, ou bien simplement pour marquer le respect ou l’appartenance à un corps militaire.

Porter un katana : législation d’aujourd’hui

Aujourd’hui, il est évidemment interdit de porter le katana dans les lieux publics, à moins d’autorisation spéciale. Les seules armes blanches qu’autorise la loi française sont :

  • Les armes blanches justifiées par un corps de métier, par exemple le couteau de chasse pour un chasseur, à condition bien sûr qu’il puisse montrer à tout moment son permis de chasse. Un sportif membre d’un club de maniement d’armes peut également être autorisé au port d’arme, sous réserve d’être dans les environs immédiats de ce club et d’être en possession d’une preuve d’appartenance à ce club.
  • Les armes blanches portées dans le cadre d’une reconstitution historique
  • Les armes blanches transportées d’un lieu à un autre, sous réserve qu’elles soient rendues inutilisables par un linge enveloppant l’arme complète et que son possesseur dispose des papiers de l’arme.
Aucun commentaire

Sorry, the comment form is closed at this time.