Catégories
Récents
AccueilaccessoiresQuand changer ses chaussures de running ?

Quand changer ses chaussures de running ?

Capture

Quand changer ses chaussures de running ?

Cette question revient souvent chez les athlètes et runners : quel est le bon moment pour changer de chaussures de running ? Après tout, vos chaussures actuelles vous ont accompagné tout au long de vos séances de fractionné, et elles vous ont peut-être même déjà aidé à franchir une ligne d’arrivée.

Mais force est de constater que, non seulement votre paire de running a mauvaise mine après tous ces kilomètres parcourus, mais elle peut aussi faire du mal à vos genoux et à vos articulations. S’il y a une règle commune à tous les sports, c’est que courir dans des chaussures usées réduit la sensation de confort tout en occasionnant malaises et blessures.

Au fil des kilomètres de sentiers, vos chaussures de running perdent en amorti et en stabilité. En chaussant une paire usée, vous multipliez le risque du stress et augmentez l’impact de la course sur vos jambes et vos articulations, ce qui conduit à des blessures et des douleurs en tous genres.

Il est donc grand temps de changer de chaussures de running, puisqu’il est formellement déconseillé de les déposer chez un cordonnier, et que vos articulations ont besoin d’une paire flambant neuf.

Combien de temps nos chaussures de running durent-elles ?

Toutes les chaussures de running finissent un jour par s’user, et leur durée de vie varie en fonction de leur conception et de leur utilisation. Il convient donc de bien les choisir. A ce sujet, vous pouvez consulter ici un article qui vous aidera à vous y retrouver.

Mais quant à la question de savoir combien de temps elles dureront, autant dire que ce n’est pas une question de temps. Il s’agit plutôt d’une question de kilomètres, même si vous pouvez faire quelques calculs pour savoir combien vos chaussures vous accompagneront.

Les experts recommandent de remplacer les chaussures de running tous les 500 à 750 kilomètres, soit environ 4 à 6 mois pour un athlète qui s’entraîne sur 30 kilomètres par semaine. Le fabricant Brooks, réputé dans le domaine du sport outdoor, recommande de son côté de remplacer ses chaussures tous les 250 à 300 kilomètres.

Bien évidemment, l’usure des chaussures varie considérablement d’un sportif à l’autre. Il est donc possible que les 500 à 750 kilomètres ne soient pas exacts pour tout le monde. Par exemple, un athlète qui court sur un terrain escarpé ou sur un asphalte brûlant peut voir ses chaussures s’user plus rapidement qu’un sportif s’entrainant sur des sentiers lisses. Enfin, en plus de l’environnement, notre poids et notre style d’entrainement influencent également la durée de vie de nos chaussures.

Chaussures de running : quels sont les signes d’usure ?

Si vous utilisez une montre de fitness ou un autre appareil GPS, vous saurez facilement quand vous aurez parcouru la distance de 500 à 750 kilomètres. Par contre, sans un tel objet connecté, il est beaucoup plus difficile de savoir quand viendra le moment de choisir une nouvelle paire d’amortis. Dans ce cas, il va falloir prêter attention aux signes suivants :

  • Vous souffrez de nouveaux maux et douleurs. Si vous remarquez que vos chevilles, vos genoux ou vos hanches vous font mal après une séance, il est peut-être temps de vous procurer une nouvelle paire de chaussures. De nouvelles douleurs inexpliquées peuvent signifier que le rembourrage de vos chaussures est usé.
  • Vos pieds vous font mal après le running. Si vous commencez à remarquer de la douleur et de la raideur au bas de vos pieds, cela peut signifier que vos chaussures sont usées et que leur forme ne vous convient plus.
  • Les crampons sont usés. Les rainures de l’amorti constituent une partie importante de l’anatomie de nos chaussures de running. Si elles deviennent usées, vos chaussures ne fonctionneront plus de manière synchrone avec la foulée naturelle de vos pieds.
  • La semelle intermédiaire devient plus résistante. C’est un signe d’usure apparent qui vous mettra forcément la puce à l’oreille. Si vous enfoncez votre pouce dans la semelle intermédiaire et que celle-ci est plus dure que spongieuse, il est certain que le rembourrage est compressé et n’offre plus un support optimal.
  • Vos ampoules ou brûlures ne disparaissent pas. Si vos chaussures autrefois fiables vous frottent la peau dans le mauvais sens, cela signifie probablement qu’elles ont changé de forme tout au long de vos nombreux kilomètres parcourus. Il est donc temps d’acheter une nouvelle paire.

Combien de kilomètres durent nos différentes chaussures de course ?

Michelin et d’autres fabricants de pneus recommandent de remplacer les pneus de nos voitures après un trajet de 60 000 kilomètres, alors que l’huile moteur doit être vidangée après 5 000 kilomètres. Mais qu’en est-il de nos chaussures de running ?

Pour estimer l’usure des chaussures sans avoir à mesurer l’épaisseur de la semelle à chaque séance, il est recommandé de se référer sur le nombre de kilomètres qu’elles ont au compteur. Si les chaussures haut de gamme possèdent une durée de vie d’environ 1 000 kilomètres (1 200 au maximum), les chaussures légères et d’entrée de gamme peuvent descendre sous la barre des 500 kilomètres. Bien entendu, l’estimation des kilomètres parcourus ne vous empêche pas de prêter attention à vos sensations ainsi qu’à la moindre douleur aux genoux, aux chevilles ou au talon.

Les différentes variables qui conditionnent l’usure des chaussures

Différents facteurs entrent en jeu dans la détérioration de certains composants de nos chaussures de running, comme la semelle extérieure ou intermédiaire, le mesh de l’empeigne ainsi que les renforts en mousse à l’intérieur du chausson.

La qualité des chaussures

Bien évidemment, les différents modèles ne se valent pas tous : certaines paires sont plus résistantes que d’autres. Les marques d’équipement de running les plus connues offrent souvent des produits de qualité. Cependant, il faut bien se renseigner car chaque enseigne possède différentes gammes de chaussures. Voilà pourquoi le prix va devenir un indicateur de la durabilité d’une paire de running, pour la simple raison qu’un modèle à 50 euros risque de parcourir moins de kilomètres qu’un modèle à 150 euros. En tout cas, il est conseillé de se rendre dans une boutique spécialisée, où des experts vous attendent pour vous conseiller sur les modèles les plus adaptés à votre style d’entraînement. Vous devez bien sûr leur préciser votre rythme de croisière, le type de terrain que vous préférez ainsi que le type d’entraînement.

Le poids du sportif

Tout comme la qualité du produit, votre poids influe également sur la durabilité de vos chaussures de running. Un sportif de 50 kilos possèdera plus longtemps ses chaussures qu’un runner de 80 kilos possédant le même modèle de running.

Le type de terrain

Un runner qui se limite aux agglomérations fera moins souffrir ses chaussures qu’un coureur à la campagne. Pour la simple raison que ce dernier s’entraîne fréquemment sur des sentiers avec des cailloux susceptibles de favoriser la détérioration des chaussures. C’est aussi la raison pour laquelle un coureur de train aura intérêt à investir dans une seconde paire de chaussures spécifiques au trail.

Le type d’entraînement

Un runner qui ne fait que des footings d’endurance abîmera moins ses chaussures qu’un coureur qui alterne entre côtes, endurance fondamentale et fractionné. Les impacts ne sont pas les mêmes pour ces types d’entraînement, et ce sont les chaussures qui risqueront d’en pâtir.

De même, un coureur débutant parcourra moins de kilomètres qu’un adepte des marathons et sa paire de chaussures vivra donc plus longtemps.

Comment prolonger la vie des chaussures de running ?

Certes, nos chaussures de running finissent toutes par s’user, il est tout à fait possible de les faire durer au maximum. Pour ce faire, suivez les astuces suivantes :

  • Achetez au moins deux paires de chaussures. Car si vous ne portez qu’une paire de chaussures à la fois, la même paire supportera tout le poids de votre running. Mais l’utilisation de plusieurs paires de chaussures de qualité répartit le stress que vous leur infligez, pour qu’elles durent toutes plus longtemps.
  • Prenez le temps de les sécher. Vos chaussures finiront par être mouillées, qu’il s’agisse d’une averse inattendue ou de la transpiration jusqu’à ce qu’elles soient trempées. Après chaque séance, il est donc important de sécher correctement vos chaussures pour les maintenir en parfait état.
  • Nettoyez régulièrement votre paire de runnings. Tout comme avec l’humidité, vos chaussures rencontreront probablement de la boue ou de la terre sur vos courses. Or, ces facteurs de détérioration ne feront pas que du bien à vos chaussures.
  • Courez sur le bon type de terrain. Les chaussures de running sur route sont conçues pour courir sur l’asphalte et le trottoir, alors que les chaussures de trail se destinent aux entraînements sur sentiers. Vos chaussures de route ne résisteront pas aux conditions du trail, tandis que les crampons de vos chaussures de sentier s’useront plus rapidement sur du béton brut.
Aucun commentaire

Sorry, the comment form is closed at this time.