Catégories
Récents
AccueilSport et pêle-mêleBras de fer sportif : une discipline qui nécessite une table officielle adaptée

Bras de fer sportif : une discipline qui nécessite une table officielle adaptée

table bras de fer

Bras de fer sportif : une discipline qui nécessite une table officielle adaptée

Bien qu’étant une activité très ancienne, le bras de fer n’a été considéré comme discipline sportive officielle que récemment. Il a été effectivement normalisé et organisé il y a peu. Les hommes et les femmes sont de plus en plus nombreux à vouloir devenir des professionnels en la matière. Tous gabarits et tous âges peuvent d’ailleurs y être représentés. Zoom sur ce sport qui nécessite un équipement parfaitement adapté.

L’essentiel à savoir concernant le bras de fer sportif

Cette activité constitue une véritable discipline sportive. Ceux qui la pratiquent le témoigneront d’ailleurs. Ses trois ingrédients indispensables sont : la technique, l’entrainement physique et l’équipement spécifique. Les pratiquants, notamment appelés « ferristes », sont à la recherche de toujours plus de performance, de constance, d’efficacité et de plaisir quant à leur réussite. Et pour progresser convenablement dans ce sport, être en pleine forme ne suffit pas. En effet, il faut également tenir compte de différentes techniques, afin d’apprendre les gestes efficaces. Sans oublier de planifier les entrainements, mais surtout, de se nourrir sainement et de se reposer.

Le bras de fer sportif peut aussi bien se pratiquer du bras droit que du gauche. Il est même possible d’intégrer une catégorie spéciale pour handicapé physique. En outre, c’est un sport nécessitant des équipements adaptés : table bras de fer  officielle, sangles, magnésie et tout matériel en salle de musculation. Les arbitres et les officiels doivent non moins être parfaitement formés.

Comment s’y préparer ?

Comme il s’agit d’un sport de force, de vitesse et de technique, il est mieux de privilégier un entrainement à la fois isométrique et excentrique plutôt que concentrique (le muscle se contracte tout en se raccourcissant). Les exercices isométriques consisteront à contracter les muscles durant un certain moment sans modifier la longueur. Les muscles resteront alors contractés et immobiles. En ce qui est de l’entrainement en excentrique, cela vise à inciter les muscles à dépasser leur seuil normal d’échec. Ainsi, vous pourrez soulever plus de poids, afin d’obtenir l’objectif souhaité en matière de force et de taille musculaires.

Vous devez aussi tenir compte de votre renforcement ligamentaire et tendineux, si vous désirez bénéficier d’un entrainement efficace. La consolidation musculo-tendineuse est certes également indispensable, mais le sparring-partner reste le plus crucial. Il s’agit en fait d’avoir un partenaire d’entrainement à la table bras de fer, afin de vous assurer une préparation optimale.

Outre la table de fer officielle, sur quel protocole repose également ce sport ?

Contrairement au bras de fer de comptoir, le type sportif est très encadré, codifié et légiféré. Le match a entre autres lieu sur une table bras de fer officielle, qui est composée de :

  • Deux coussins (un pour chaque concurrent) pour y mettre le coude ;
  • Deux poignées (une pour chaque antagoniste) à tenir par la main qui ne se livre pas au combat ;
  • Deux zones latérales (toujours une pour chacun des adversaires) où il faudra faire tomber le bras du rival, afin de gagner la rencontre.

Les ferristes sont encadrés par un arbitre et celui-ci a notamment pour obligation de donner le top départ. D’ailleurs, si vous souhaitez voir le règlement officiel qui a été défini, n’hésitez pas à le consulter sur le site de la fédération du bras de fer sportif. Pour rappel, cette pratique a été structurée en discipline sportive dans les années 60. Et les ferristes sont répartis selon leurs catégories de poids, mais aussi en fonction du bras qui est plus fort (le droit ou le gauche).

Aucun commentaire

Sorry, the comment form is closed at this time.